"Guguss" a été conçu et édité par le remarquable Genevois, Louis Bron, une force de la nature (littéralement - il
pesait dans les 150kg) bon vivant, satiriste, politicien et éditeur. Ce journal satirique révolutionnaire a d'abord était
publié à Genève en 1894. Il mettait en avant un étroit mélange de textes écrits à la main et de caricatures
percutantes d'Albert Gantner (sous le nom de Polyte). Guguss affichait la fausseté et l'hypocrisie partout ou Bron en
trouvait et attirait un ensemble de plus de 250000 lecteurs fidèles, qui attendaient avidement la nouvelle édition
distribuée dans les bars et les cafés tous les samedis. En tant qu'ardent passionné de la Fée Verte, Bron s'assurait
que Guguss soit au premier plan de la bataille pour sauvegarder l'absinthe de la prohibition, et dans les années
suivant 1905 plusieurs articles et même parfois des éditions complètes du journal étaient dédiés à attaquer le
mouvement prohibitionniste, et à faire campagne en faveur de l'absinthe, invariablement surnommée "coueste" par
Bron.

Imprimé à Saint Gervais, ou Bron a était pendant un temps le maire honorifique, Guguss a été une publication
éphémère réalisée avec du papier à bas prix, et les éditions survivantes de ce journal sont très rare (et manquantes
même dans la plupart des librairies institutionnelles Suisse).

Les extraits ci-dessous montrent la réaction de Guguss au tapage provoqué par l'affaire Lanfray, et au référendum
consécutif dans le canton de Vaud, la première tentative législative sérieuse pour l'interdiction de l'absinthe en
Suisse. Le mouvement de modération a profité des horribles meurtres de Lanfray à Commugny pour renforcer ses
arguments en faveur de l'nterdiction de la boisson. Jean Lanfray, un paysan Suisse d'origine Française, ayant bu 2
verres d'absinthe, a assassiné sa femme enceinte et ses 2 filles, avant de tenter de se suicider. Il échoua, et sera
trouvé le lendemain matin effondré en travers des corps morts. La réaction public à cette affaire, attisée par la
sinistre couverture médiatique - a été incroyable, et focalisée sur un seul détail - les 2 verres d'absinthe qu'il avait bu
au préalable. Oublié fut le fait que Lanfray était un alcoolique notoire qui buvait jusqu'à 5 litres de vin par jour. Oublié
aussi fut le fait que le jour du drame, il n'avait pas seulement consommé deux verres d'absinthe avant d'aller au
travail - des heures avant la tragédie - mais aussi une crème de menthe, un cognac, six verres de vin pour faire
passer le déjeuner, un autre verre de vin avant de partir du travail, ainsi qu'un café arrosé, un litre entier de vin sur la
route du retour, et enfin un autre café arrosé au marc. Les gens n'ont eu aucun doute sur le fait que ce soit l'absinthe
qui avait provoqué ça. En quelques semaines, une pétition demandant que l'absinthe soit interdite en Suisse fut
signée par plus de 82 000 personnes de la région.
Guguss Vol 22 #4 11 Novembre 1905
Bron traite les responsables de la campagne de modération comme
des fouilles merde parasitaires, cherchant toujours une cible a
attaquer, comme Don Quichotte et ses moulins à vent. Il se plaint du
fait qu'ils se mèlent de ce qui ne les regardent pas,  et qu'ils
rabâchent sans cesse les détails macabres du meurtre de Lanfray. Il
mentionne le fait que les producteurs de vin sont  derrière la
campagne anti-absinthe, et le fait  que les prêtres locaux sont de
mèche avec eux - il dit que si vous demandez à voir une bible à une
assemblée de prêtres pendant le  déjeuner, personne n'en possédera
une sur lui - maintenant demandez leur un tire-bouchon, et tous, sans
exception, en sortira un de leur poche. Il parle des vertues de la
consommation modérée de l'absinthe - il n'en prend lui-même qu'une
par jour - et fait remarquer que beaucoup de gens on été tués au
nom de la religion, sans avoir bu une goutte d'absinthe !
Guguss Vol 22 #5 18 Novembre 1905
Bron se moque des femmes de salons de thé qui se regroupent
pour faire signer la pétition anti-absinthe de Vaud - pourquoi ne
pas demander aux ivrognes de signer une pétition anti thé ou café
!. Il demande pourquoi elles cherchent à détruire l'industrie de
l'absinthe qui génère tant d'emplois - pourquoi ne pas interdire
l'industrie automobile, alors que des gens meurent dans des
accidents ?
Guguss Vol 22 #7 2 Décembre 1905
Même les publicitaires dans Guguss - comme cette brasserie - se
moquaient de la bouc-émissérisation de l'absinthe.
Guguss Vol 23 #5 19 Mai 1906
Bron ridiculise le fait que la vente d'absinthe dans les cafés
sera interdite suite au vote, à 126 voix contre 40, du conseil
cantonal de Vaud le 1er janvier 1907,  mais que la vente en
gros sera toujours autorisée - il suggère qu'il vaudra mieux
alors boire son absinthe directement au tonneau !
Guguss Vol 23 #7 2 Juin 1906
La page complète de caricatures de Gantner qui accompagnait
cette article montre de façon claire comment les producteurs de
vin Suisse (et les fabriquants d'apéritifs concurrents) ont conspirés
pour s'assurer la chute de l'absinthe.
Guguss Vol 23 #18 18 Août 1906
Cet article déplore la récente augmentation du prix de
l'absinthe et parallèlement du lait (déja relativement
cher à Genève). Bron est sur que seuls les profiteurs
en bénéficiront, pas les petits producteurs.
Guguss Vol 23 #23 22 Septembre 1906
Cette édition - imprimée en vert d'absinthe - était
entièrement consacrée au référendum de Vaud programmé
pour le jour suivant, le dimanche 23 septembre 1906. Bron
fait un plaidoyer final enflammé en faveur de la survie de la
Fée Verte. Il fait ressortir le fait que l'interdiction de l'absinthe
n'arrêtera pas l'alcoolisme, mais va juste conduire à la
clandestinité, ou il sera plus dur de la contrôler. Il prédit - à
juste titre - que les producteurs clandestins vont
immédiatement enchainer pour combler le vide laissé par
l'interdiction du produit légal. Suivant l'argumentaire de Bron,
une série de couplets satiriques mettent en contraste les
virtues de l'absinthe avec le thé à la camomille, la boisson
préférée des responsables des modérateurs.
Guguss Vol 23 #24 29 Septembre 1906

Reflétant le résultat du référendum de Vaud - un vote
écrasant en faveur de l'interdiction de l'absinthe - cette
puissante caricature de Gantner accompagnant l'article de
Bron, montre une Fée Verte - qui est aussi le symbole de la
liberté Suisse et du commerce libre - impuissante face à sa
capture par un prohibitionniste dément.
Guguss Vol 23 #25 6 Octobre 1906
Bron, utilisant un language très coloré, déplore le résultat
choc du référendum de Vaud, qui s'est soldé par l'interdiction
de la Fée Verte. Il se moque des méthodes absurdes utilisées
par les modérateurs pour rendre la boisson démoniaque,
allant jusqu'à gaver des poulets d'absinthe, pour que les
enfants à l'école puissent voir les dangers de cette boisson.
Livres I Livres II - Verreries Livres III Livres IV - Guides traitant de la distillation de l'absinthe Livres V - Cafés Livres VI - Journaux
Livres sur l'absinthe VII - Dreyfus Livres sur l'absinthe VIII - Poesie francaise Livres sur l'absinthe IX - Fiction anglaise Livres sur l'absinthe X - Aleister Crowley Livres sur l'absinthe XI - Histoire d'une Bouteille Livres sur l'absinthe XII - Incunables
Livres XIII - De Absinthio Livres XVI - Guguss Livres XVII - Romans a sensation Livres XVIII - Absinthe - The HELL DRINK!
Affiches Alambics Bouteilles Brouilleurs Carafes Carte postales Cuilleres à absinthe
Divers Fontaines Herbes Livres et journaux Papeterie - Catalogues, Factures, Photos Pichets d'absinthe
Plaques Pontarlier Pyrogenes Rituel Verres d'absinthe
Accueil Histoire et questions fréquentes Fabrication d'Absinthe Boutique d'antiquités sur l'absinthe Forum Français et Anglais Liens Contact
Copyright © 2002 - 2021
Aucune image ou texte ne peut être reproduit ou employé, sous aucune forme, sans une permission écrite du propriétaire de ce site web.
Le Musée virtuel de l'absinthe - Le monde de l'absinthe et des antiquités liées à l'absinthe. Cuillères à absinthe, verres, carafes, fontaines, livres, affiches sur l'absinthe