Version imprimable du sujet

Cliquez ici pour voir ce sujet dans son format original

Forum du Musée Virtuel de l'Absinthe _ Les HGs _ Absinthe Nitouche 69°

Écrit par : Stevàn Feb 20 2015, 07:14 PM

J'avais remisé cette clandé de décembre 2013 depuis presque un an et ce soir après une petite Jade, j'ai voulu "voir" ce qu'elle donnait!

Bon, il faut préciser qu'elle est faite avec de l'alcool jurassien, donc le goût est très très marqué.
Après tout ce temps, elle a tourné feuille morte. Le nez est maintenant complètement pris par l'alcool (on croirait respirer un vin jaune) et il faut attendre que l'absinthe soit prête pour sentir l'anis-grande absinthe. Le trouble est quand à lui toujours assez bon.
L'ensemble est maintenant très médicinal avec l'alcool qui a pris le dessus mais la fraîcheur mentholée de la grande absinthe est toujours là et une fois rendu à la moitié du verre, alors que l'on ne s'y attend pas vraiment, les plantes repointent le bout de leur nez. En plus, elle a pris un léger goût de "barrique-caramel" que j'aime bien. C'est très léger en bouche mais bon, elle l'a toujours été et c'est une clandé à l' "ancienne".

La seconde moitié du verre est sans surprise, on reste sur la même chose: fraîcheur, alcool présent, médicinal...c'est vraiment ce que l'on appelle une liqueur apéritive que le Dr Ordinaire aurait apprécié biggrin.gif


Écrit par : rob fritz Feb 21 2015, 10:07 PM

I also had the Nithouche in Pontarlier of 2013, I thought as did my friends that it was absolutely wonderful, jokingly commenting that it was what Sauvage wanted to be.
When two bottles found their way here to the U.S. it had changed so much that it was almost undrinkable, I put it away for nearly 4 months but found no improvement.
After a full year plus I opened the second bottle and it had gotten so bad that it went straight to the sink. Sometimes I think the best absinthe is best left in France.

Écrit par : Stevàn Feb 24 2015, 06:41 PM

Je pense avoir compris ton message.

C'est vrai qu'au début, la grande absinthe était très présente, parfumée et forte mais l'alcool utilisé avait déjà ce goût (et qui était assez râpeux en plus) qui je pense, ne va pas avec la boisson absinthe car beaucoup trop typé (ça serait comme faire de l'absinthe avec du calva). Avec le temps, l'alcool ne fait que prendre le dessus et j'imagine que ça ne fera que se dégrader jusqu'à ce que les plantes disparaissent complètement.
Donc, tu as peut-être raison concernant ta dernière phrase et peut-être aussi que dans l'euphorie du moment on ne distingue pas forcément tel ou tel défaut.

Écrit par : Stevàn Feb 24 2015, 06:52 PM

Une photo de la bouteille pour illustré le sujet:

http://www.casimages.com/i/150224074733303182.jpg

Écrit par : le comte de lautreamont Feb 25 2015, 12:08 PM

La seule blanche que j'ai goutté de ce clandé c'est la Voix Lactée 2006 et je n'avais pas aimé son alccol non plus .
C'était déjà bien mieux quand j'ai goutté la Fleur de Verte (2011 ou 2012 je pense) .

Écrit par : Stevàn Feb 25 2015, 03:20 PM

Euh oui, alors j'ai oublié de préciser que c'était une verte.

Cette Nitouche n'est pas faite par le distillateur de la Fleur de verte (et des "Absinthe the One" et "Absinthe qualité extra"). Par contre, les deux clandés se connaissent plutôt bien! biggrin.gif

Écrit par : le comte de lautreamont Feb 25 2015, 03:23 PM

C'est de ma faute j'ai confondu avec "the one" dont tu m'avais parlé et qui est du même distillateur qu'anciennement la "voix lactée" .

Écrit par : Stevàn Feb 25 2015, 03:27 PM

Oui voilà, pas toujours facile de s'y retrouver!

Écrit par : le comte de lautreamont Feb 25 2015, 03:28 PM

Citation (Stevàn @ Feb 20 2015, 10:14 PM) *
Après tout ce temps, elle a tourné feuille morte.


Avec ça j'aurais dut percuter que c'était une verte ^^^ Mais après 15 jours de déménagement , ménage , paperasse et tout ce qui va avec je suis un peu à plat ...

Écrit par : Aggelos Mar 19 2015, 08:31 AM

Une pensée amicale pour le créateur de cette absinthe, s'il passe par là dans ses heures creuses.

Écrit par : Thomas25 Apr 11 2018, 07:53 AM

Salut !
Un revenant...
Oui, en 2013, j'ai fait le (mauvais) choix de tout miser sur une alcool de vin d'Arbois.
La première cuite a été très inquiétante, l'alcool de vin prenait le dessus, catastrophe en vue.
Une repasse a été nécessaire.
Mais le produit final était loin de mes attentes.
Comme quoi l'alcool a une importance de premier ordre ; et le vigneron n'a pas été très soigneux pour son alcool de vin, bien trop typé. Après tous les efforts fournis pour les plantes sauvages, la cuite, la coloration, etc... j'étais... amer ! J'avais demandé des conseils pour stabiliser la coloration, il n'en est venu aucun, de nulle part. Deuxième désarroi.
Aujourd'hui, j'en ai laissé vieillir quelques bouteilles. 5 ans déjà. Il faudra que j'essaye d'en ouvrir une un de ces jours, pour voir...

2018, je vis ailleurs; pas de jardin, finies les aromatiques. Mes plants de petite absinthe sont morts. Je jette l'éponge. Je me souviens des galères, des kilomètres pour ces petits plants de pontique...
Mais c'est pas dit que je ne me remette pas aux fourneaux un de ces jours. Dans quelques années, quand j'aurai du terrain, un jardin, ...

En cave, il doit y a voir des Nitouches de 2005, 2006, 2007, 2009... Il faudra que j'essaie ça un de ces jours...

Pour l'heure, pas d'absinthe, pas d'ami, pas d'amante. Une vie de moine, en quelque sorte.

Écrit par : Thomas25 Apr 11 2018, 08:47 AM

Retour en images sur une épopée qui dura 15 ans...

http://zupimages.net/viewer.php?id=18/15/8que.jpg

http://zupimages.net/viewer.php?id=18/15/s1g3.jpg

http://zupimages.net/viewer.php?id=18/15/p6ai.jpg

http://zupimages.net/viewer.php?id=18/15/j1bs.jpg

Écrit par : Marc Apr 11 2018, 09:12 AM

Héééé Thomas !!!
Content de te revoir ici l'ami biggrin.gif

Écrit par : Thomas25 Apr 11 2018, 10:19 AM

Pareil !
Que le temps file...
Mon client préféré est parti pour un au-delà sans retour possible ; l'alambic prend la poussière...
On vieillit, quoi... On fait le point, les erreurs, les impasses, les priorités,...
Et les souvenirs aussi, les premiers essais en 98-99, car déçu des clandé suisses, lorsque je partais de quelques recettes, glanées ici ou là, dans un chaudron Inox des Usines Bel ("la Vache qui rit" !). L'envie de faire un breuvage de grande qualité à prix correct, etc, etc, etc...

Finis, les alcools forts depuis 5 ans, mais je sais que j'ai quelques nectars qui attendent, au calme, dans la nuit, d'une cave toujours fraîche... A côté de quelques plantages aussi. Autodidacte, c'est aussi assumer ses râtés...

Écrit par : Thomas25 Apr 11 2018, 04:49 PM

J'avais oublié celle-là ...
http://zupimages.net/viewer.php?id=18/15/z4oz.jpg

Écrit par : g_painblanc Apr 17 2018, 08:00 PM

je ne connaissais pas

Écrit par : Stevàn Apr 22 2018, 05:15 PM

Bonne surprise de te voir là! Ca fait un bail que je n'ai plus goûté aux absinthes familiales rolleyes.gif
Cette fameuse Nitouche à l'alcool du Jura, elle a fini par se vider au dernier premier de l'an, j'ai un pote écossais qui a adoré lol.gif

Cette absinthe rouge, tu peux nous en dire plus?

Écrit par : Thomas25 Apr 23 2018, 10:29 AM

Oh, c'était surtout un pied de nez à toutes ces absinthes qui "se prennent pour des grandes", enfin surtout aux noms inventés pour ces breuvages... Toute la grande ou moyenne bourgeoisie y étant passée, sans compter les elfes, fées ou autres gourgandines, je me devais, en temps que petit fils d'ouvrier, de rappeler aussi le côté populaire de la boisson. Certes, aujourd'hui, difficile de parler de boisson populaire vus les tarifs, mais elle l'a été... Parfois, certains commentaires de dégustation me font rire, tant ça devient "sérieux", quand ce n'est pas "verbeux", mais bon, c'est ainsi...
De plus, ma formation d'historien m'a poussé depuis longtemps vers l'histoire sociale du 19e siècle, et l'épopée que fut la Commune de Paris m'a toujours fasciné.
Aujourd'hui, c'est une marque de fringues huppées... Tout fout l'camp ! wink.gif

C'était mon hommage à moi, quoi !
J'étais surtout ravi de me faire plaisir avec mon petit matos photo wink.gif
Et personnellement je lui préférais la verte après un an de mûrissement... Mais j'avais des amis qui en raffolaient. J'ai hélas perdu les proportions pour le teinture dans un crash de disque dur ...

Écrit par : Artemus Jul 6 2019, 06:58 AM

Avec plus d'un an de retard, ma réaction :
Les ouvriers ne sont pas forcément "ouvriéristes".
Il préfèrent parfois une étiquette à l'aspect chic sur une bouteille.
Le souci à l'heure actuelle concernant l'Absinthe , c'est plutôt le prix qui en éloigne les revenus modestes.
Ceci dit il vaut peut-être mieux boire une bonne Absinthe que trois pastis, c'est un avis personnel.

Écrit par : Marc Jul 7 2019, 06:46 AM

C'est certain que le niveau de production faible ne permet pas de vendre l'absinthe à prix raisonnable, ça reste une boisson de niche. A 50€ le litre (au plus bas en Suisse), jusqu'à des 100€ le litre, on est très très loin du prix du pastis (qui rappelons le ne coûte pas grand chose à produire).

Écrit par : Artemus Jul 9 2019, 07:33 AM

Exact, Marc.
Le fait est que l'Absinthe est devenue un produit de luxe, ce qui amène bien sûr à une surenchère dans les prix (parfois justifiée et parfois non).
Il manque peut-être aussi à son succès une présence médiatique.
Quelques célébrités en consomment mais elles ne sont pas assez nombreuses.
C'est une boisson qui reste marginale, c'est aussi ce qui fait son charme.

Écrit par : huelenn-c'hwerv Jul 9 2019, 08:55 AM

la "réputation" qu'elle traine n’arrange rien à l'affaire,
qu'en j'en parle autour de moi, j'ai droit chaque fois au refrain sur "la boisson qui rend fou" ! excited.gif


Écrit par : Artemus Jul 9 2019, 06:57 PM

Je l'ai pensé pendant longtemps également.
C'est pourquoi j'ai hésité à en boire la première fois.
La visite du Musée de l'Absinthe à Auvers sur Oise m'a amené à y goûter, mais j'étais réticent.
Après cette visite, j'ai trouvé que l'Absinthe était une boisson très relaxante ("cool" en somme).

Propulsé par Invision Power Board (http://www.invisionboard.com)
© Invision Power Services (http://www.invisionpower.com)