"Qu'y at-il dans l'absinthe qui en fait un culte particulier? Même dans la ruine et la dépravation elle se détache
du reste: ses victimes s'entourent d'une funèbre auréole bien spéciale, et même dans leur étrange enfer exultent,
une sinistre perversion de l'orgeuil les persuadant d'être different des autres." Aleister Crowley

En 1918, Aleister Crowley, l'occultiste Britannique et soi-disant "homme le plus malfaisant du monde", composa un
essai lyrique sur l'absinthe et l'esthétique intitulé "l'Absinthe, la Déesse verte". Il écrit cet essai (selon la legende, en
attendant une compagne) dans la "Old Absinthe House" à Nouvelle-Orléans. "L'art est l'âme de la vie", proclama-t-il,
"et la 'Old Absinthe House' est le coeur et l'âme de la Nouvelle-Orléans".
Aleister Crowley - L'Absinthe from
Les lignes d'ouverture du poême "L'absinthe", de la main de l'auteur, extraites de "la Déesse verte", et
montrant son typique "A" majuscule phallique dans le mot "Apollon".
Aleister Crowley une courte biographie

Aleister Crowley fut sans aucun doute un des occultistes les plus influents du
20ième siècle. Né au Warwockshire en 1875, il se rebella assez tôt contre
l'éducation strictement Chrétienne et fondamentaliste de sa famille, rattachée à
l'Église des Frères de Plymouth. En 1898 il quitta l'Université de Cambridge sans
diplôme, et la même année publia son premier livre de poésie. Ce fut aussi cette
année qu'il joignit l'Ordre Hermétique de l'Aurore Dorée, un groupe qui s'adonnait
à la pratique de la magie cérémonielle, et comptant parmi ses membres le poête
William Butler Yeats ainsi que bien d'autres figures artistiques et littéraires bien
connues. Dans les années qui suivirent, Crowley voyagea énormément, écrivit et
publia un grand nombre de poêmes et quelques pieces de théatre, et quitta
l'Aurore Dorée déchirée par les querelles. En 1904, lors d'un voyage au Caire, sa
femme et lui mettèrent sur pied un rituel magique culminant dans la réception d'un
document appelé le "Livre de la Loi", dicté par une "intelligence transhumaine". En
bref, ce documant annoncait la venue d'une nouvelle ère, avec Crowley comme
son prophète. De par ses propres dires, Crowley  refusa d'abord de voir le Livre
de la Loi comme une révélation et d'accepter le rôle qu'il lui réserva, mais fut
finalement conquis et se dévoua à la dissémination de ses enseignements.

Le Livre de la Loi énonce la philosophie du Thelema - thelema étant le mot Grèc
pour "volonté". La véritable signification est développée dans bon nombre de
passages, on trouve sa plus simple expression dans le commandement "'Faire ce
que tu veux devra être ta loi dans sa totalité'. Crowley faisait la distinction entre la
Aleister Crowley
"réelle volonté" - décrit comme unique, objectif stimulant qui réside en chacun de nous - et la "volonté du conscient" - désirs et
caprices humains ordinaires qui peuvent en fait aller à l'encontre de la Réelle volonté. Agir en accord avec sa Volonté Réelle c'est
trouver la façon de vivre  compatible avec sa nature profonde et la vivre pleinement.

Crowley a révisé beaucoup de doctrines occultes de la Golden Dawn en adéquation avec les doctrines du Livre de la Loi, et les a
pris en tant que fondements pour son propre groupe occulte, le A.A., dont l'organisation physique a commencé en 1907. En 1912
il a pris le commandement de la branche Anglaise du groupe extrême-maçonnique Allemand, le Ordo Templi Orientis (O.T.O. :
Ordre des Templiers Orientaux), ou il a aussi insufflé ses propres croyances et théories.

Après avoir passé les temps de guerre en Amérique, Crowley est retourné en Europe, pour trouver sa voie à Cefalu en Sicile, ou
il fonda son "Abbey of Thelema".  Elle était visitée par un petit nombre de convertis du monde entier, y compris Frank Bennett,
alors à la tête de O.T.O. en Australie

A cette époque, les croyances et activités peu orthodoxes de Crowley - y compris l'utilisation du sexe et de l'alcool dans des
cérémonies occultes - ont été sujet à des commentaires considérablement hostiles et spectaculaires dans la presse, ce qui lui a
valu d'être expulsé d'Italie en 1923. Après une errance, souvent proche de la pauvreté, de pays en pays pendant nombre
d'années, il retouna plus ou moins à résidence permanente en Angleterre en 1929. Il continua d'attirer un petit nombre de
disciples à sa magie et sa "Loi du Thelema", et c'était eux qui générallement sponsorisaient ses abondantes publications. Pendant
la seconde guerre mondiale, il déménagea dans une pension à Hastings, et c'est la qu'il mourru en 1947.

Tout au long de sa vie, Crowley a écrit prodigieusement, publiant bien plus de 100 livres et pamphlets. Bien que plus connu
maintenant pour ses écrits occultes, Crowley se considérait comme un grand poète - faisant remarquer une fois (en ne
plaisantant pas complètement) - quelle coïncidence étrange c'était que son comté de naissance, "ait donné à l'angleterre ses 2
plus grands poètes - sans oublier Shakespeare". Probablement de façon appropriée, les première et dernière publications de
Crowley ont été toutes deux des livres de poèsie.
Aleister Crowley - L'Absinthe from
Un brouillon holographe original de Aleister Crowler du
poème "La Légende de l'Absinthe" (ici appelée
"L'Absinthe") publié dans The International (New York,
Octobre 1917) sous le pseudonyme Jeanne La Goulue (une
danceuse connue du Moulin Rouge painte par Toulouse
Lautrec). Ce même poème a été recopié par Crowley dans
son essai consécutif :  "Absinthe - The Green Goddess".
Le verso de la feuille manuscrite contient un fragment du
texte de "The Green Goddess".
Cliquez sur les images pour agrandir.
Aleister Crowley - Extract from
Aleister Crowley - L'Absinthe from
Le texte extrait de l'essai La Déesse Verte, qui montre l'emplacement du poème.
Cliquez sur l'image pour agrandir.

L'essai La Déesse Verte était prévu pour être inclus dans le numéro de Février
1918 de The International (New York), pages 45-51. Le magazine n'a jamais publié
ce numéro, et une note éditoriale du mois d'après prolongeait tout simplement les
abonnements pour un mois de plus, sans autre explication. Après la compostion,
et après la correction finale des épreuves par l'auteur (à partir desquelles l'oeuvre
a été éditée pour les publications ultérieures), le numéro complet a été retiré. Une
vraisemblable comformité aux nouvelles lois sur la sédition en temps de guerre
prouvait l'intimidation de l'éditeur George Sylvester Viereck, qui avait ouvertement
fait de la propagande pour la sympathie avec l'Allmagne depuis 1914.
Quand les soldats US ont été finallement envoyés en grand nombre vers l'Europe
début 1918, le congrès Américain suspendit plusieurs libertés d'expression, et
Viereck céda la direction de l'éditorial du The International à Aleister Crowley pour les quelques derniers mois qui restaient avant
la prise de contrôle par une équipe complètement neuve en Avril de cette année la.

Voici la traduction Anglaise de "La Légende de l'Absinthe", le sonnet français recopié en entier par Crowley dans son essai (dont
le brouillon manuscrit prouve de manière définitive que c'est bien lui qui l'a écrit de façon anonyme).

The Legend of Absinthe

Apollo, who mourned at Hyacinthe's demise,
Refused to concede this victory to Death.
Much better that the soul, adept in transformation,
Had to find a holy alchemy for beauty.
Thus with his celestial hand he drained and crushed
The subtlest harvest of the garden goddess,
The broken bodies of the herbs yielding a golden essence
From which we measure out our first drop -- of Absinthe!
In lowly hovels and in glittering courts,
Alone, in pairs, drink up this potion of desire!
For it is sorcery -- as one might say --
When the pale opal wine ends all misery,
Opens beauty's most intimate sanctuary --
- Bewitches my heart, and exalts my soul in ecstasy!
Aleister Crowley -
Aleister Crowley -
Aleister Crowley -
Scans (à partir d'une photocopie) d'un autre manuscrit de l'essai La Déesse Verte, maintenant en possession de Jimmy Page, le
guitariste de Led Zeppelin et illustre aficionado de Crowley. Le scan de droite montre l'espace blanc que Crowley avait laissé pour
insérer son poème. Cliquez sur les images pour agrandir.
Cliquez sur l'icône Adobe pour télécharger et voir le texte
complet de l'essai de Crowley "Absinthe - The Green Goddess".
Bien que l'essai La Déesse Verte soit de loin sa meilleure oeuvre connue parmis les absintheurs, ce n'est pas la seule
référence à la boisson dans ses écrits. Voici un extrait de sa peite histoire issue de la série des Simon Iff "Suffer The Little
Children", publié initialement en 1917.

"Le vent était légèrement sorti de ses voiles par l'apparition de Simon Iff au dinner en complète tenue de soirée. Il avait
commandé le repas, qui plus est : des huitres, de la tortue verte claire, du pompano en papillote, du canard sauvage au
sang avec une salade de coeur de palmier, de la bavaroise au chocolat, et un entremet inventé par lui-même et composé de
Toast Melba parsemé de champignons, d'anchois, d'olives et de piment en pâte. Tout ceci était recouvert de feuilles de bais,
sur lesquelles était répandues du caviar, des oignons sauvages, du ginseng, et du canard de Bombay, saupoudré
légèrement de hashish."

"La liste des vins était également élaborée. Des cocktails composés de 2 cuillères à thé de brandy, une de Curacoa, et une
de landanum précédaient le repas. Avec les huitres du Chablis devait être servi, avec la soupe du tokay, avec le poisson du
Chateau Yquem. Le canard était accompagné par un Mumm Cordon Rouge de 1904. Le dessert était enrichi par une
merveilleuse sauce à base de crème de Cacao, et l'entremet renforcé par un extraordinairement délicat vin de Bourgogne
d'un corps et d'un bouquet incomparable.
Le café était Turc, préparé par Simon lui-même à table, et perfectionné par l'addition d'une fragrance composée d'huile
essentiel de bois de cèdre et d'ambre gris."

"Les liqueurs étaient de la Chartreuse Verte d'origine,
une absinthe spéciale provenant d'un alambic privé
appartenant à un ami de Simon Iff qui vivait en Suisse parmis les rochers du Jura
, et un introuvable brandy
Metternich. Avec les noix venait un Château Margaux, un Porto, et un Madeira datant de William le quatrième."

Ce texte contient ce qui doit être la première référence connue à l'absinthe clandestine Suisse, et ajoute du poids à la
croyance qu'elle a été fabriquée continuellement, avant l'interdiction et jusqu'à nos jours.
Livres I Livres II - Verreries Livres III Livres IV - Guides traitant de la distillation de l'absinthe Livres V - Cafés Livres VI - Journaux
Livres sur l'absinthe VII - Dreyfus Livres sur l'absinthe VIII - Poesie francaise Livres sur l'absinthe IX - Fiction anglaise Livres sur l'absinthe X - Aleister Crowley Livres sur l'absinthe XI - Histoire d'une Bouteille Livres sur l'absinthe XII - Incunables
Livres XIII - De Absinthio Livres XVI - Guguss Livres XVII - Romans a sensation Livres XVIII - Absinthe - The HELL DRINK!
Affiches Alambics Bouteilles Brouilleurs Carafes Carte postales Cuilleres à absinthe
Divers Fontaines Herbes Livres et journaux Papeterie - Catalogues, Factures, Photos Pichets d'absinthe
Plaques Pontarlier Pyrogenes Rituel Verres d'absinthe
Accueil Histoire et questions fréquentes Fabrication d'Absinthe Boutique d'antiquités sur l'absinthe Forum Français et Anglais Liens Contact
Copyright © 2002 - 2021
Aucune image ou texte ne peut être reproduit ou employé, sous aucune forme, sans une permission écrite du propriétaire de ce site web.
Le Musée virtuel de l'absinthe - Le monde de l'absinthe et des antiquités liées à l'absinthe. Cuillères à absinthe, verres, carafes, fontaines, livres, affiches sur l'absinthe
LIVRES SUR L'ABSINTHE X - ALEISTER CROWLEY