Le Musée virtuel de l'absinthe - Le monde de l'absinthe et des antiquités liées à l'absinthe. Cuillères à absinthe, verres, carafes, fontaines, livres, affiches sur l'absinthe
Livres sur l'absinthe VII - Dreyfus
En 1907, Henri Robert, un des meilleurs avocats d'Assises, disait: "L'alcoolisme est la cause principale de
l'accroissement de la criminalité. L'absinthe, c'est l'ennemi."

L'absinthe faisait un parfait bouc émissaire, comme elle était impliquée dans le grand débat antisémite de
l'époque - plusieurs grands producteurs d'absinthe étaient juifs où d'origine juive, comme par exemple la famille
Veil-Picard qui était propriétaire de Pernod Fils.L'affaire Dreyfus encore fraîchement dans les esprits, il ne fut pas
surprenant de voir Édouard Drumont, éditeur du journal farouchement antisémite La Libre Parole, appeler
l'absinthe "un outil des juifs". Un distillateur d'absinthe de l'époque appela même son absinthe "absinthe
anti-juive", en sous-titrant "France au Français".
L'Affaire Dreyfus fut un scandale politique qui divisa la
France pendant de nombreuses années durant la fin du
19ème siècle.

Elle gravita autour de la condamnation d'Alfred Dreyfus,
un capitaine d'artillerie dans l'Armée française, pour
espionnage au profit de l'Allemagne. Dreyfus, au fait,
était bel et bien innocent: la condamnation reposait
sur des fausses pièces, et quand les officier
responsables de cette erreur judiciaire s'aperçurent de
leur faute, il firent tout pour étouffer le scandale.

L'écrivain Émile Zola exposa les machinations dans un
article paru dans la revue littéraire l'Aurore du 13 janvier
1898, une lettre ouverte au Président de la République
Félix Fauré titrée "J'accuse!".

Aux dires de l'historienne Barbara W. Tuchman, ce fut "un
des grands tumultes de l'histoire". L'Affaire divisa la
France entre Dreyfusards (convaincus de l'innocence de
Dreyfus) et Anti-Dreyfusards (qui le croyaient coupable).
Cliquez sur l'icone Adobe pour une vue
d'ensemble de l'Affaire Dreyfus, avec le texte en
français et en anglais du "J'accuse" de Zola; en
format PDF.
Cliquez sur l'image pour un agrandissement ( 813KB).
Absinthe Journals - Satirical Revues of the Belle Epoque
Le journal anti-Dreyfusard "Psst...!" auquel
contribuaient régulièrement Forain et Caran d'Ache.
La légende pour cette illustration est:
"Si le pain manque, l'absinthe est pour rien!"

Cliquez pour agrandir.
Le journal antisémite "La Libre Parole" menait une
campagne contre l'absinthe, et en particulier contre
les distilleries en mains juives. Cette édition de 1901
se réjouit à décrire l'incendie ayant ravagé l'usine
Pernod Fils.

Cliquez sur l'image pour une vue agrandie (763KB).
Au centre et à droite :
L'article du Libre Parole concernant l'incendie de
Pernod.

Cliquez sur les images pour les agrandir.
Une manifestation antisémite à
Montmartre suite à l'affaire Dreyfus.
L'affaire Dreyfus dans les journaux quotidiens populaires.

Cliquez sur les images pour les agrandir.
Livres I Livres II - Verreries Livres III Livres IV - Guides traitant de la distillation de l'absinthe Livres V - Cafés Livres VI - Journaux
Livres sur l'absinthe VII - Dreyfus Livres sur l'absinthe VIII - Poesie francaise Livres sur l'absinthe IX - Fiction anglaise Livres sur l'absinthe X - Aleister Crowley Livres sur l'absinthe XI - Histoire d'une Bouteille Livres sur l'absinthe XII - Incunables
Livres XIII - De Absinthio Livres XIV Livres XV Livres XVI - Guguss Livres XVII - Romans a sensation Livres XVIII - Absinthe - The HELL DRINK!
Musee Virtuel de l'Absinthe
Affiches Alambics Bouteilles Brouilleurs Carafes Carte postales Cuilleres à absinthe
Divers Fontaines Herbes Livres et journaux Papeterie - Catalogues, Factures, Photos Pichets d'absinthe
Plaques Pontarlier Pyrogenes Rituel Verres d'absinthe
Accueil Histoire et questions fréquentes Fabrication d'Absinthe Boutique d'antiquités sur l'absinthe Forum Français et Anglais Liens Contact